Tour du monde:Voyage en tunisie

Au moment même où la France s'apprête à imposer son protectorat à la Tunisie, le ministère de l'Instruction publique charge un jeune savant, René Cagnat, promis à une très belle carrière, d'une mission d'exploration archéologique dans le pays. Contrariée par les événements, celle-ci est renouvelée quelques mois plus tard, puis à la fin de 1882. René Cagnat, auquel a été adjoint un jeune architecte, Henri Saladin, parcourt alors très soigneusement pendant plusieurs mois une part importante du territoire tunisien.
Cette mission de 1882-1883 fait l'objet de rapports scientifiques détaillés. Mais les deux compagnons rédigent également une relation de leur mission destinée à un plus large public, publiée en feuilleton dans le Tour du Monde - une revue consacrée aux récits de voyage - entre 1884 et 1893.
Ils en donnent ensuite en un seul volume une édition légèrement abrégée.
Il s'agit d'une description alerte et captivante des péripéties d'une expédition scientifique à travers un pays que le public français commence à découvrir. Rédigé d'une plume alerte, attentive au pittoresque des situations comme à la qualité des paysages, ce Voyage en Tunisie conserve aujourd'hui toute sa verve et son intérêt.
Une série de lettres de René Cagnat à sa famille, publiées autrefois par son fils dans le Bulletin de la société archéologique et géographique d'Oran, accompagne la présente réédition, en venant éclairer d'un jour plus personnel le récit du voyage.

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 
Google
internetVista® monitoring - Websites monitoring

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×